Isoler un plafond : guide pratique

Rédigé le 10/10/2017

Pour être performante, l’isolation (thermique ou phonique) d’un bâtiment ou d’un logement doit être globale et concerner aussi bien les murs et façades que la toiture. Pourquoi et comment isoler un plafond ? Quels isolants utiliser et où les placer ? Quel prix pour une isolation de plafond ?

Isoler un plafond : guide pratique

Pourquoi isoler le plafond ?

L’isolation du plafond répond à plusieurs besoins, qu’ils soient exprimés par les occupants des habitants ou imposés par la réglementation.

 

Le confort thermique

L’isolation du plafond est incontournable pour bénéficier d’une bonne efficacité énergétique et d’un meilleur confort thermique en évitant les déperditions de chaleur. Sans isolation, le plafond se transforme en passoire énergétique, entrainant des gaspillages énergétiques, des dommages environnementaux avec une forte émission de GES et des pertes financières avec l‘augmentation des factures d’énergie.

Obligatoire dans le neuf pour pouvoir livrer des bâtiments conformes à la RT2012, l’isolation du plafond peut également être réalisée à l’occasion de travaux de rénovation énergétique dans l’ancien.

 

Le confort acoustique

Isoler le plafond répond aussi à un besoin de confort acoustique de plus en plus prégnant au sein des bâtiments, notamment pour ceux à usage d’habitation ; l’isolant pour plafond apporte une solution à cette problématique et permet de réaliser des constructions neuves conformes aux exigences posées par la réglementation acoustique ou NRA.

 

Comment choisir un isolant pour plafond ?

Le choix du type d’isolant mais aussi de ses dimensions et de son épaisseur va dépendre de différents facteurs :

  • de l'espace disponible : présence de faux plafond, plafond lambris ou plafond sans structure ;
  • du besoin d’isolation : thermique et/ou phonique ;
  • de la configuration de la pièce ou du bâtiment ;
  • Des propriétés spécifiques requises : perméabilité, incombustibilité, non toxicité etc.
  • Du budget disponible pour le projet.

 

Les différents isolants pour plafond

Différents isolants peuvent être utiliser pour réaliser l’isolation du plafond. Les isolants peuvent se présenter sous différentes formes en fonction de leur nature : plaques, rouleaux, flocons, vrac, panneaux rigides, ou semi-rigides, mousse, granulés etc.

Parmi les différents isolants, on peut distinguer :

 

Les isolants d’origine minérale

Ils proposent dans l’ensemble un bon niveau de performance thermique comme phonique et possède d’excellentes qualités de résistance au feu. Les laines de verre et de roche sont perméables mais retrouvent leurs qualités après un séchage naturel alors que la perlite est imputrescible.

 

Les isolants naturels ou « écologiques »

  • Le liège
  • Le chanvre,
  • La laine de coton,
  • Les fibres de bois

Leurs qualités isolantes sont excellentes aussi bien au niveau thermique que phonique. Leur principal atout est leur origine naturelle et écologique mais leurs propriétés sont distinctes. Le liège est hydrofuge et imputrescible alors que le chanvre craint l’humidité. Ils sont pour la plupart recyclables. Leur prix est par ailleurs un peu plus élevé.

 

Les isolants synthétiques

  • Le polystyrène expansé ou extrudé
  • Le polyuréthane

Si leurs performances sont correctes au niveau thermique, ils restent peu efficaces au niveau de l’isolation phonique. Leur nature synthétique peut poser problème en cas d’incendie car ils dégagent des fumées nocives. Toutefois, ils se présentent sous forme de panneaux rigides qui peuvent être pratiques à placer. Le polyuréthane est également disponible sous forme de mousse, ce qui permet de mieux calfeutrer les espaces à isoler.

 

Procédé de toiture chaude intégrant l'étanchéité et...
par Vmzinc
Système de bardage sur ossature composé de larges...
Isokorb® KST est un rupteur de pont thermique pour...

Où poser l’isolant ?

Que ce soit dans une construction neuve ou à l’occasion de travaux de rénovation, l’isolation du plafond peut être faite au niveau de la toiture, dans les combles aménageables ou perdus ou encore au niveau du plafond, du faux plafond ou sur une ossature métallique ou en bois.

Selon les cas, des isolants différents devront être utilisés : isolant vrac par exemple pour des combles perdus, rouleaux ou panneaux entre le plafond et le faux plafond etc. Différentes techniques peuvent être utilisées afin de trouver la solution la mieux adaptée à chaque situation.

 

Quel prix pour isoler un plafond ?

Pour une épaisseur de 100 mm environ, les isolants pour plafond les moins chers coutent entre 5 et 10 euros le m2 : La laine de verre reste l’isolant le moins cher, pour un bon niveau de performance.

La laine de roche, la fibre de bois, le polystyrène expansé sont peu onéreux également, autour de 15 euros le m2.

Les isolants les plus chers restent le liège, la perlite, le chanvre dont le prix au m2 s’approche de 30 euros. Enfin, le plus onéreux est le polyuréthane dont le prix au m2 peut atteindre plus de 50 euros.

Découvrez les qualités thermiques et phoniques de ces différents matériaux parmi la gamme étendue d’isolants pour plafond que vous proposent les meilleurs fabricants du bâtiment. Ils vous permettront de répondre à toutes les demandes et les besoins de vos chantiers, dans le neuf comme en rénovation et de mettre en œuvre efficacement votre savoir-faire et votre expertise professionnel.

par Weser
Élément essentiel de la réussite esthétique d'une façade lorsque...
Le Thermoreal®-Gebrik® est une solution...
Le AA110 photovoltaïque permet de réaliser...
Menu
×