La RT 2012

Rédigé le 10/10/2017

Issue des Grenelles de l’environnement, la RT 2012 est la règlementation thermique qui fixe les exigences règlementaires en matière de construction des bâtiments. Cinquième version de la réglementation thermique, la RT 2012 est entrée en vigueur le 1er janvier 2013 et a pour principal objectif de réduire à 50kWh/m2 annuel la consommation en énergie des nouvelles constructions.

La RT 2012

Quels bâtiments sont concernés par la RT 2012 ?

Seules les nouvelles constructions faisant l’objet d’un permis de construire sont concernées par la RT 2012. Les extensions de bâtiment de type addition ou surélévation y sont également soumises bien que bénéficiant sous certaines conditions d’un régime dérogatoire spécifique.

Par ailleurs, la RT 2012 concerne aussi bien les bâtiments à usage d’habitation que les bureaux, commerces, EPLE, bâtiments à usage industriel ou artisanal.

 

Des exigences de résultat

La RT 2012 est bien plus exigeante en matière de performance thermique que ne l’était la règlementation qui la précédait, la RT 2005. Elle fixe désormais des obligations de résultat,

Celles-ci sont au nombre de trois et concernent l’efficacité énergétique du bâti appelé aussi besoin bioclimatique, sa consommation en énergie et le confort d’été.

 

  1. L’efficacité énergétique du bâtiment : le coefficient Bbio

Calculé par soustraction de l’apport gratuit de chaleur et des pertes énergétiques et de la consommation des usagers, le coefficient Bbio définit l’efficacité énergétique du bâtiment. La RT 2012 exige une efficacité énergétique qui se traduit par un Bbiomax qui implique une conception bioclimatique du bâtiment et des efforts d’isolation optimisés selon le lieu géographique où il se trouve.

 

1 : Consommation du bâtiment : le coefficient Cepmax

Le coefficient Cep détermine le niveau de consommation en énergie primaire du bâtiment dans des conditions optimales d’utilisation.

La RT 2012 définit ainsi un seuil de consommation énergétique à ne pas dépasser en tenant compte de cinq usages : chauffage, production d’eau chaude sanitaire, climatisation, éclairage et systèmes auxiliaires. Ce seuil, appelé Cepmax, est fixé à 50 kWhEP/m2.an, à moduler en fonction de différents critères tels que la zone climatique du bâtiment, ses caractéristiques, son usage, la surface moyenne des logements, le niveau d’émissions de gaz à effet de serre. Seule l’installation d’équipements énergétiques performants permet de respecter le Cepmax.

 

2 : Confort d’été : le Tic

Enfin, la RT 2012 exige des bâtiments neufs un confort d’été amélioré, mesuré par la TIC (Température intérieure de Confort), qui correspond à la température atteinte à l’intérieur du bâtiment après 5 jours consécutifs de forte chaleur. La RT 2012 détermine un seuil ou TICref de 26° maximum, objectif qui ne peut être atteint sans climatiseur que grâce à la conception bioclimatique du bâtiment.

 

Procédé de toiture chaude intégrant l'étanchéité et...
Le Thermoreal®-Gebrik® est une solution...
par Weser
Élément essentiel de la réussite esthétique d'une façade lorsque...

Des exigences de moyens

Si la RT 2012 impose des résultats, elle pose aussi des exigences en termes de moyens. Dans ce cadre, il est demandé de :

  • Soumettre les bâtiments à un traitement de l’étanchéité à l’air, par exemple en ayant recours à un test de porte soufflante ;
  • Equiper les bâtiments d’habitation de surface de baies vitrées égale au moins à 1/6 de la surface habitable (principe qui souffre de quelques exceptions) ;
  • Installer des baies vitrées pouvant s’ouvrir sur au moins 30% de leur surface ;
  • Mettre en place des systèmes permettant de mesurer ou d’estimer la consommation d’énergie du bâtiment et d’en informer ses occupants ;
  • Traiter les ponts thermiques ;
  • Mettre en place des dispositifs manuels et automatiques permettant de mettre en marche/arrêt les installations de chauffage/refroidissement/éclairage des locaux
  • Disposer d’une énergie renouvelable pour les maisons individuelles ou accolées ; cette obligation devient une simple indication pour les autres bâtiments.

 

Des attestations à fournir

La RT 2012 impose deux formalités obligatoires qui consistent à un double dépôt d’attestations :

  • à la demande de permis de construire ;
  • à l’achèvement des travaux de construction d’un bâtiment.

 

La première est établie par le maitre d’ouvrage et confirme la prise en compte de la conception bioclimatique du bâtiment mais aussi que le recours aux énergies renouvelables a bien été envisagé et évalué dans une étude de faisabilité.

Etablie par l’architecte, un diagnostiqueur ou un organisme certifié, la seconde atteste que les 3 exigences de résultats sont atteintes et que le bâtiment a été construit en tenant compte de l’étude thermique réalisée, notamment en termes de production d’énergie, d’étanchéité à l’air, d’énergie renouvelable et d’isolation.

 

Pour que tous vos projets de construction soient en conformité avec les exigences de la RT 2012, une large gamme de matériel professionnel vous permet de concevoir et réaliser des bâtiments respectant une conception bioclimatique et une isolation performante ainsi que le recours à des énergies renouvelables aussi souvent que possible.

C'est une tuile terre cuite plate. Sa forme étonnamment...
Porotherm R 20, brique de 20 cm d'épaisseur pour mur à Isolation...
Sika ViscoCrete Krono est une solution...
Menu
×