La température idéale du chauffe-eau

Rédigé le 10/10/2017

Ni trop froide ni trop chaude : le confort domestique passe par une juste température de l’eau. Bien que simple en apparence, cet équilibre peut parfois être délicat à trouver entre protection de l’environnement et sécurité sanitaire.

La température idéale du chauffe-eau

Préserver le confort

Pouvoir compter sur une eau chaude pour se doucher reste un des principaux critères de confort pour les particuliers, dans les habitations individuelles comme collectives. Les hôtels et établissements hospitaliers ont eux aussi besoin d’un tel confort thermique.

Ce confort a un coût non seulement économique mais aussi environnemental. Chauffer l’eau nécessite de l’énergie. Cette importante consommation énergétique est réalisée au détriment de la planète et de l’environnement. Régler le chauffe-eau pour abaisser la température de l’eau de quelques degrés peut permettre de réaliser de substantielles économies sans toutefois être préjudiciable au confort.

 

Si HI-MACS® a fait ses preuves en environnement...
par WESER
La conception modulaire des balustrades Océanes, facilitent...
Le système d'étanchéité liquide Parathane est un procédé...

Eviter les brûlures et la légionellose

Au-delà de simple considération de confort, une eau trop froide ou trop chaude est déconseillée car elle peut aussi être source de danger.

 

Si la température de l’eau est trop élevée, le risque le plus important est la brûlure. Ce risque ne doit pas être sous-estimé, notamment dans la salle de bain où elle peut gravement brûler de jeunes enfants. Si elle est réglée à une température trop élevée, l’eau va couler des robinets en produisant de grandes quantités de vapeur, consommant ainsi beaucoup d’énergie tout en présentant un risque pour les usagers.

 

A l’inverse, une eau trop froide est également dangereuse, mais pour des raisons liées à la sécurité sanitaire. En effet, l’eau contient naturellement un certain nombre de bactéries dont les légionnelles, responsable de la légionellose. Cette affection est dangereuse notamment pour les enfants et les personnes âgées ou fragiles car elles peuvent créer des complications au niveau des poumons en développant une forme de pneumonie. Les personnes contaminées le sont souvent lors de leur douche. Les légionnelles se développent particulièrement dans l’eau stagnante par exemple dans les circuits de l’installation, quand la température de l’eau est inférieure à 50°, et quand les canalisations s’entartrent. Si la purge du chauffe-eau et son nettoyage était auparavant pratiqués, ils ne le sont plus car ces opérations ne sont plus jugées assez efficaces et fragilisent l’équipement.

 

C’est pourquoi la seule solution efficace est de maintenir la température de l’eau du chauffe-eau au-dessus de 50° afin de réduire les risques de prolifération des bactéries. Ces dernières sont détruites à 90 % en 30 mn environ quand l’eau atteint 60°C.

 

Quelles solutions pour gérer la température de l’eau ?

Le thermostat

Le thermostat inclus dans un chauffe-eau électrique permet de contrôler et de réguler la température de l'eau à l'intérieur de la cuve en contrôlant l'alimentation de la résistance électrique. Ainsi il la coupe lorsque l'eau a atteint la température souhaitée, et la réactive si de l'eau chaude a été tirée de la cuve et que l'eau de la cuve a refroidi.

Le thermostat est généralement réglé autour de 60°. Certains peuvent être programmés pour effectuer des cycles à 70°qui éliminent totalement les éventuelles légionnelles présentes.

Les ballons électriques peuvent être équipés de trois types de thermostats : électromécaniques dits « à canne », thermostats à bulbe, plus précis que les précédents, et thermostats électroniques dont la précision offre des fonctionnalités complémentaires.

 

Le régulateur de température

L’installation d’un régulateur de température permet de limiter les risques de brulures tout en maintenant la température de l’eau suffisamment haute pour éviter le développement des légionnelles. Le régulateur n’est pas un simple thermostat qui maintient l’eau dans le ballon à une température constante : il s’installe en sortie du chauffe-eau et règle automatiquement le mélange eau froide et eau chaude de façon à ce que :

  • Dans le ballon, l’eau soit à une température de plus de 50° pour détruire les légionnelles ;
  • Au robinet, l’eau soit à une température prédéterminée, celle correspondant au niveau de confort souhaité.

 

En sortie : utiliser robinets et mitigeurs

Placés au niveau de chaque sortie d’eau, les robinets, mélangeurs et mitigeurs permettent de régler la température de l’eau. A défaut d’agir sur le chauffe-eau, ils permettent d’éviter les brulures et d’économiser l’énergie.

 

Le robinet mélangeur est le modèle le plus courant ; il comporte deux poignées ou boutons qu’il faut actionner pour obtenir le mélange eau froide/eau chaude souhaité.

Le mitigeur simple propose un réglage à l’aide d’un levier qui permet de régler verticalement les débits et horizontalement la température de l’eau.

 

Enfin le mitigeur thermostatique comporte deux robinets dont un pour régler le débit, et l’autre comportant un limitateur de température, qui évite les risques de brulures ; il est possible d’obtenir de l’eau plus chaude à condition de débloquer la sécurité, ce qui ne peut être fait ni par les jeunes enfants ni par un faux mouvement.

 

Pour répondre à tous les besoins de vos clients et chantiers en termes de plomberie, chauffe-eau et robinetterie, vous pouvez compter sur le matériel et l‘équipement professionnels que les meilleurs fabricants vous proposent, du plus classique au plus innovant, parmi lesquels une large gamme de chauffe-eau gaz, électriques ou solaires, ballons d’eau chaude, régulateurs de température, thermostats, mitigeurs et mélangeurs performant et de qualité. 

Le Chapdur décor désactive est un mortier prêt à...
BIM4You est la première solution 5D intégrale pour le Building...
Transformation apporte la beauté aléatoire de...
Menu
×