Les différents bardages

Rédigé le 10/10/2017

Découvrez les différents bardages avec avantage et inconvénient de chaque solution.

Les différents bardages

Les différents bardages

Revêtement de mur extérieur, le bardage peut habiller une façade ou le bâtiment tout entier. Il peut être réalisé avec différents matériaux, dont le choix sera directement lié à l’objectif poursuivi par la pose du bardage.

 

En effet, le bardage a de nombreux avantages et peut être envisagé pour différentes raisons :

  • Améliorer l’isolation thermique et phonique

Le bardage offre la possibilité de réaliser une isolation par l’extérieur, beaucoup plus simple à mettre en œuvre dans le cadre d’une rénovation, mais peut aussi être utilisé dans une construction neuve, que ce soit pour des bâtiments commerciaux, des bureaux, des entrepôts ou des ateliers mais aussi des maisons et garages. Le bardage peut alors être « simple peau », c’est à dire posé seul, ou « double peau », c’est à dire en deux parties avec un isolant au milieu.

  • Améliorer l’étanchéité des façades

Le bardage évite ainsi que l’eau, le vent, le froid pénètrent dans un mur de façade devenu poreux ou dans les interstices existants entre les briques, pierres ou parpaings qui le composent en cas de joints défaillants, ou encore via les lézardes et fissures des bâtiments anciens.

  • Améliorer l’esthétique

Il évite le ravalement en offrant un coup de jeune aux façades, et masque les trous et les fissures disgracieuses. Il permet également d’habiller un hangar, un atelier ou tout autre bâtiment en lui offrant une apparence en harmonie avec l’environnement.

 

Au-delà de l’effet recherché, d’autres critères interviennent dans le choix du matériau pour le bardage : sa facilité de pose, sa longévité, son prix.

 

Le bardage en bois

Très utilisé, le bardage en bois a pour lui une esthétique chaleureuse et in aspect naturel.

Ses avantages sont nombreux, notamment en matière d’isolation aussi bien phonique que thermique.

Facile à poser, il peut prendre de nombreuses formes : en plaques, en bardeaux mais aussi sous forme de clins. Il peut aussi être peint, teinté, lasuré.

Le nombre d’essences de bois disponibles permet de le décliner à l’infini en fonction de la couleur souhaitée et de l’enveloppe budgétaire qui peut y être consacrée. Le prix du bardage bois est ainsi très variable : de 8 à 10 euros le m2 pour les essences les plus courantes, à cinq fois plus cher pour les plus rares.

Si le bardage en bois nécessite d’être ravivé par un entretien régulier pour ne pas perdre ses atouts esthétiques, il est très résistant et dispose d’une bonne longévité, surtout s’il bénéficie d’un traitement spécifique pour augmenter sa résistance aux intempéries.

 

Le bardage en pierre

Le bardage en pierre offre aussi de très belles qualités esthétiques. En pierre naturelle, en ardoise, en basalte ou même en marbre, il est délicat à poser mais apporte une note haut de gamme au bâtiment sur lequel il est appliqué et convient plutôt aux maisons particulières ou aux immeubles de standing.

Au-delà de l’esthétique, la pierre présente des atouts indéniables en termes de qualité, de performance et de durabilité. Résistant au temps qui passe et aux intempéries, elle est aussi incombustible et imperméable, protégeant ainsi efficacement le bâtiment. Matériau haut de gamme, le bardage en pierre nécessite un budget un peu plus élevé. La pierre synthétique offre par ailleurs de qualités similaires toute en offrant un coût moindre.

 

Le bardage en métal

Si le bardage métallique retrouvait essentiellement les bâtiments industriels, il est de plus en plus utilisé pour les façades d’immeubles de bureau ou à usage d’habitation en raison de son esthétique design. Pouvant être réalisé à partir de divers métaux, tel que l’acier ou le zinc par exemple, il offre également une large gamme de motifs, de couleurs, de finitions.

En panneaux, bardeaux, plaques ou lames, de toutes dimensions, le bardage métal s’adapte à tous les bâtiments et mais nécessite une certaine expertise au niveau de la pose.

Robuste et résistant, il possède une grande longévité et demande peu d’entretien ce qui explique son prix parfois un peu plus élevé.

Pour isoler le bâtiment qu’il recouvre, il nécessite d’être posé en double peau. En panneau sandwich, l’isolation sera à la fois thermiquement efficace et phoniquement performante. Sur les bâtiments industriels n’ayant pas d’exigence au niveau thermique, un bardage simple peau sera suffisant.

 

Isokorb® KST est un rupteur de pont thermique pour...
La Terroise Huguenot est produite sur le site...
BIM4You est la première solution 5D intégrale pour le Building...

Le bardage en PVC

S’il figure parmi les moins onéreux, le PVC n’en est pas moins très prisé pour réaliser des bardages sur bâtiments, en raison de la liberté esthétique qu’il permet. Les nombreux coloris dans lequel il est disponible, les multiples finitions et motifs qu’il propose en font un des préférés des créateurs. Résistant et simple à poser, il s’adapte facilement à la surface sur laquelle il doit être plaqué et ne nécessite pas d’entretien.

Le bardage en polycarbonate translucide est également très en vogue, notamment pour les bâtiments publics ou les grands ensembles de bureaux sur les façades desquels leurs couleurs vives se remarquent de loin.

 

Les autres types de bardages

Béton, terre cuite et même verre : tous ces matériaux offrent des qualités de performance thermique et de durabilité qui se prêtent bien au bardage et sont relativement faciles à poser, à l’exception de la terre cuite qui nécessite une certaine technique. Les bardages composites sont de plus en plus prisés, qu’ils soient en résine ou en fibrociment, et proposent des finitions lisses ou à effets, ou encore imitant le bois.

Sika ViscoCrete Krono est une solution...
Cheminées Poujoulat propose une solution durable pour la...
Menu
×