L'isolation acoustique des logements

Rédigé le 10/10/2017

Les nuisances sonores font partie des principales gênes ressenties à l’intérieur des logements. Perturbant la qualité de vie, elles peuvent être limitées par une bonne isolation acoustique, à condition de bien identifier leur source.

L'isolation acoustique des logements

Identifier la source de bruit et sa catégorie

A l’intérieur d’un logement, quatre types de bruits peuvent être gênants :

  • Les bruits aériens extérieurs, tels que bruits de circulation, trafic aérien, école voisine ;
  • Les bruits aériens intérieurs, émis par des personnes ou par la télévision, la radio ;
  • Les bruits d’impacts, dont les vibrations émises se transmettent par les murs et le sol ;
  • Les bruits d’équipement tels que appareils électro-ménagers, mais aussi tuyauterie, vide-ordure ou ascenseur qui peuvent être aussi bien des bruits aériens que d’impact.

 

Des solutions existent pour chacun de ces bruits. Si elles sont plus performantes quand elles sont mises en œuvre dès la construction du bâtiment, elles peuvent aussi être efficaces en rénovation.

 

Contre les bruits aériens extérieurs : l’isolation des ouvertures

Les fenêtres constituent le principal point faible en matière d’isolation acoustique, de même que les coffres des volets roulants. Renforcer l’isolation de ces éléments permet d’améliorer sensiblement le confort acoustique du logement. Pour cela, il est possible :

  • De renforcer l’étanchéité des fenêtres, par exemple par la pose de joints ;
  • De poser des doubles vitrages asymétriques, c’est à dire avec des lames de verre d’épaisseurs différentes ou de choisir du verre acoustique très performant ;
  • De remplacer la fenêtre, voire l’ensemble formé par la fenêtre et le dormant ;
  • De poser une double-fenêtre, avec un écart d’au moins 12 cm entre les deux éléments ;
  • D’isoler les coffres de volets roulants placés à l’intérieur des logements en les renforçant avec des plaques en bois ou en plâtre, en posant des absorbants acoustiques à l’intérieur ou en posant des joints.

 

Le choix pourra s’orienter vers une solution double d’isolation : phonique et thermique de façon à rentabiliser l’intervention.

Dans une maison individuelle, la lutte contre les bruits aériens extérieurs s’accompagnera aussi d’une bonne isolation du toit.

 

Les bruits d’équipement : faire les bons choix

Les bruits d’équipement peuvent provenir du logement lui-même ou pour ceux situés en habitation collective, des installations de l’immeuble.

Quelques astuces permettent de les réduire considérablement et rapidement, par exemple :

  • Limiter la puissance sonore des équipements de ventilation (VMC ou climatiseur) et les désolidariser des sols ou murs sur lesquels ils reposent par exemple en les installant sur une dalle flottante avec isolant ;
  • Réduire la pression dans les canalisations en installant un anti-bélier pneumatique à membrane pour éliminer les bruits sourds à chaque ouverture ou fermeture de robinet ;
  • Isoler les canalisations ;
  • Choisir des robinets silencieux et performants en termes d’acoustique ;
  • Régler les chasses d’eau et choisir des modèles silencieux, etc.

 

Bruits aériens intérieurs : misez sur l’isolation des cloisons

Pour protéger chaque pièce des bruits aériens, il est nécessaire de renforcer l’isolation des cloisons séparatives. L’isolation phonique murale peut être réalisée par l’ajout d’isolants fibreux tels que laine de verre, laine de roche ou isolants végétaux, ou par la pose d’un isolant thermo-acoustique sous ossature métallique, plus efficace et qui permet de faciliter le passage des câbles et gaines électriques. Il est également possible d’avoir recours à des plaques de plâtre spécialement conçues pour le confort acoustique.

Enfin, des systèmes de contre-cloisons désolidarisées du gros œuvre permettent aussi d’améliorer l’isolation phonique. En brique, plâtre ou béton, elles sont séparées du mur par une couche d’isolant.

 

La CLOISOBRIC T 10 de 10 cm d'épaisseur pour la réalisation de...
Voici une tuile produite sur le site de...
Le système mur rideau 1202 est la solution idéale dans la...

Les bruits d’impact : isolation par le plancher ou le plafond

La réduction des bruits d’impact peut être faite par le dessus ou par le dessous, c’est à dire par le plancher ou le plafond.

 

  • Par le plancher, l’isolation pourra être réalisée en posant un revêtement, un parquet ou bien un carrelage qui permettra d’atténuer les bruits.
    Quand cela est possible, la réalisation d’une chape et ou d’une dalle flottante est très efficace si elle est associée à un support désolidarisé. Cette opération est cependant délicate à mener en rénovation. Par ailleurs elle surélève le plancher et nécessite de raboter les portes.
    Reprenant le principe de désolidarisation, un simple parquet flottant peut apporter une isolation phonique intéressante et beaucoup plus facile à mettre en œuvre.

 

  • Par le plafond, l’isolation peut être réalisée en doublant l’isolation, en créant un faux plafond ou en installant un plafond suspendu. Reposant sur l’association d’une ossature métallique et d’un parement de plaques de plâtre, Ce dernier sera le plus efficace puisqu’il est désolidarisé du plafond. Facile en construction neuve, cette opération est plus complexe à mettre en œuvre en rénovation. Par ailleurs, elle n’empêche pas la propagation des bruits par les murs.

 

Pour une isolation phonique parfaite : la solution de la « boite dans la boite »

Il s’agit de la seule technique véritablement efficace pour une bonne isolation phonique. Son principe consiste à créer une pièce dans la pièce en désolidarisant totalement toutes les parois : plancher, plafond et murs. Pour cela, il faut procéder à la fois à la pose d’un plancher flottant, à celle d’un plafond suspendu et au doublage des murs. Celui-ci peut être alors réalisé par une structure en chevrons de bois recouverte de deux plaques de plâtre, avec un vide entre le mur et la structure ; pour une totale efficacité, une parfaite étanchéité des fenêtres est également nécessaire.

 

Faites le choix d’équipements et matériaux de qualité pour réaliser l’isolation acoustique de tous vos projets de construction ou rénovation de logements, et bénéficiez ainsi d’une performance à la hauteur de vos compétences professionnelles.

Conforme à la RT 2012, Tubaginox permet de tuber les...
par WESER
La conception modulaire des balustrades Océanes, facilitent...
Menu
×