Assurance : Retrait du marché français de l'assureur Elite insurance limited

par BATIACTU il y a 2 ans
L'assureur Elite Insurance Limited (Elite), assurant en France de nombreux promoteurs, des artisans et des constructeurs de maisons individuelles, par le biais notamment de mandataires spécialisés dans l'assurance construction - SFS, EISL, UBI, Profirst, Acton - a annoncé l'arrêt à effet immédiat de sa présence en Europe, précisant qu'il travaillait à ce que ses "obligations envers ses clients et ses créanciers seront pleinement satisfaites."
Lire l'article sur Batiactu
10 réponses à ce sujet
Publié : il y a 2 ans
vu le nombre de sinistres??
Publié : il y a 2 ans
Mon couter m'explique que la basculement a déjà été fait?bon, tant mieux. mais ça fait bizarre de se dire que d'un coup on risque de ne plus être assuré.
Publié : il y a 2 ans
On aimerait savoir pour qui il fit précipitamment ?
Publié : il y a 2 ans
Pourquoi arrête t il ? la est la question .....
Publié : il y a 2 ans
Quand un assureur arrête c'est qu'il s'aperçoit que son activité n'est plus rentable ce qui était prévisible depuis longtemps compte tenu des prix pratiqués par ELITE et des commissions très élevées versées à certains intermédiaires. le risque c'est que le RUN OFF ne dure pas 10 ans et que de nombreux client se retrouvent à devoir payer leurs sinistres...
Publié : il y a 2 ans
Pour en savoir plus on peut consulter le site de la confédération des courtiers d'assurance sur le sujet :
https://www.csca.fr/webzine/actualites/le-secteur/elite-insurance-nouvelle-alerte-de-l-acpr
En sus, il est maintenant clair que le GFSC, régulateur de Gibraltar, a émis un certain nombre de requêtes et d'interventions envers Elite depuis 2016, concernant des risques liés à sa gouvernance, sa délégation de souscription et son processus de provisionnement. Cela a amené le GFSC à requérir une injection de capital et à cesser la souscription d'affaires nouvelles, requêtes qu'Elite a combattu devant les tribunaux de Gibraltar (cf. www.lexology.com, Squire Patton Boggs – Garon Anthony 01/08/2017).
Dans le rapport SFCR d'Elite, publié le 04.08.2017, on peut noter pour l'exercice clos au 31.03.2017, des pertes en souscription de 15 m £, dont 80 % viennent de son activité en France. Une part significative des pertes vient de l'augmentation de réserves en RC décennale en France, suite à un changement de méthode actuarielle. Souhaitons que cela suffise à financer les engagements vis-à-vis des assurés.
Publié : il y a 10 mois
Bonjour, quelqu'un peut il nous aider? Nous avons des soucis de malfaçon sur une toiture refaite en 2016 par une entreprise en cours de liquidation depuis. L'assurance contractée etait Elite, comment faire jouer leur garantie pour reprendre la couverture?
Publié : il y a 10 mois
> Aux chefs d'entreprise dans le BTP <

J'essaye de comprendre vos besoins liés au recrutement d'artisans-ouvriers. Pourriez-vous m'aider en remplissant ce questionnaire confidentiel svp ?

https://paulpasquier.typeform.com/to/dn2c4W

Merci beaucoup !

Paul
Publié : il y a 9 mois
Bonjour, suite à un sinistre lié à une malfaçon (relevé par le cabinet d' expertise SARETEC Construction, dans son Rapport complémentaire Dommages-Ouvrage pour une recherche de fuite du 8/11/2016). L' assurance contractée par le syndic était Elite. Quel recours puis je avoir pour mon indemnisation de 588 euros que j' ai payé, et qui n' a pas été pris en charge par cette assurance Elite défaillante ? Merci pour votre aide
Publié : il y a 8 mois
Bonjour,l'assurance n'est plus ce quelle était. Le retrait des compagnies ALPHA, ELITE et maintenant CBL laisse beaucoup d'assurés dans l'incompréhension et l'incertitude totale pour les sinistres à venir. Il en va de même pour les courtiers (et certains agents de compagnie) qui ont commercialisés ces contrats et ce bonne foi. Pour répondre à certains ministres, sénateurs et députés qui semblent mettre en cause les intermédiaires d'assurance( qui d'après eux devraient sélectionner leur fournisseur) je leur demande à quoi sert l'A.C.P.R ( le gendarme de l'assurance). Quel est le budget de cet organisme et le nombre de salariés. Encore une nébuleuse constituée par volonté politique sous prétexte de protéger le consommateur assuré et qui dans le cas présent n'a pas joué son rôle. Il faut donc suggérer à ces messieurs de se pencher sur le fonctionnement de l' ACPR qui laisse toute société étrangère exercer sur le territoire français (LPS =libre prestation de services) sans contrôle de solvabilité PRÉALABLE .
Ensuite et c'est typiquement français, il faut trouver un responsable et je propose les courtiers car c'est le plus simple.
signé un ancien courtier "coupable mais pas responsable ou inversement"
Répondre à ce sujet
Assurance : Retrait du marché français de l'assureur Elite insurance limited
Menu
×