Des laboratoires thermiques ambulants + bases de données autogérées

par Bernard Fortier il y a 5 ans
20 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 5 ans
Un laboratoire en dur dans chaque département c'est un peu ambitieux pour un premier jour!

Nous pourrions dans un premier temps nous contenter de créer des laboratoires ambulants in situ.
Investissement inférieur à 400 € par laboratoire (estimation à confirmer par Patrick)
Formation de ? jours chez Patrick, pour assimiler le protocole d'essai.
Établir un format de rapport échantillonné qui puisse servir à établir des statistiques fiables tirés des essais in situ.

Cette esquisse de recherche pourrait déjà nous amener à des premières conclusions d'où ou pourrait définir d'autres actions alors jugées opportunes et reproductibles.
Si le besoin de moyens supplémentaire se révèle alors, ce sera pour offrir un meilleur service et cela sera arbitré selon des objectifs globaux d'économie d'énergie. Dans ce cadre les dépenses pourraient être mutualisées par les futurs bénéficiaires. On verra en temps utile.

J'ai rendez-vous le 22/10 avec le chargé du développement économique et durable de la Chambre des Métiers (65), pour un état des lieux de la (non!) mise en place du dispositif RGE, nous pourrons nous appuyer sur cette perspective de progrès pour montrer aux instances qu'il y a d'autres solutions que celles proposées par le CSTB , l'ADEME ou les autres lobbys du bâtiment.

Merci de donner votre avis
Bernard
Publié : il y a 5 ans
Je pense aussi qu'un labo par département est très ambitieux. De plus, connaissant bien de milieu des artisans, je sais que la plupart ne mettrons pas facilement la main au porte monnaie, même pour une bonne cause. Peut être plutôt viser vers un labo par régions climatiques ? Peut être une dizaine suffirait pour avoir quelque chose de représentatif. Je vais de mon côté contact quelques personnes pour voir s'il est possible de monter une opération sur la Bretagne.
Francis
Publié : il y a 5 ans
J'ai le feu vert du président de l'association Approche Eco Habitat pour apporter ma contribution. Je contacterai l'UBS dès que possible. Néanmoins, il faudrait déjà formaliser un peu mieux le projet afin de le présenter.
Publié : il y a 5 ans
Je suis effectivement d'accord pour commencer par un par région climatique comme le suggère Francis, car une fois que nous avons validé un complexe par un "type de certification" attestant de sa courbe de R et de la composition et de l'ordre des composants il n'est plus nécessaire de re-tester a chaque fois, après un simple U Mètre suffira a valider la mise en œuvre
J'ai un gros boulot ces prochains jours mais je commence a monter un dossier que je t'envoie par mail Francis pour apports
A voire ce que pense Bernard et quel sont ses besoins dans les Pyrénées
Nous avons déjà 3 régions j'espère que d'autre amis viendront nous rejoindre
Amicalement
Publié : il y a 5 ans
J'aimerais bien avoir l'avis des autres BE d'autre régions comme Sarrebourg ou Bézier comment cela se passe t'il chez vous quels sont vos besoins
Merci d'avance
Publié : il y a 4 ans
Je vous lis avec beaucoup d'intérêts... Merci à tous!
Publié : il y a 4 ans
je fais la proposition de la création d'un labo indépendant vendredi 28 à 18h à l'ENSAM de Cluny (réunion dans l'ancienne gare au sud) où ils testent déjà dans des chambres d'étudiants des mesures comparées avec des sondes en place depuis 1an...
et j'appelle les ingénieurs engagés proches pour la vérité thermique sur le bâti ancien qui peuvent se libérer à nous rejoindre (de Lyon à Dijon, de Besançon à Nevers ou plus loin!) . L'association en cours de création après 3 réunions depuis juillet réunit déjà architectes, HQE, menuisier, charpentier, tailleur de pierre, et les profs ingénieurs de Cluny, avec des étudiants, et aussi les élus et les techniciens de la communauté urbaine.
Vu les enjeux sur la réhabilitation en Bourgogne et à Cluny en particulier où l'on trouve la plus ancienne cheminée dans une maison, les soutiens locaux et les élèves-ingénieurs devraient permettre de soutenir un tel projet.
Publié : il y a 4 ans
Je souscris complètement à cette démarche. Pourquoi ne pas réaliser des tests in situ sur des maquettes échelle 1 réduites à de simples boîtes en faisant changer les compositions de parois ?
Publié : il y a 4 ans
Bonjour Messieurs; je n'ai pas votre maitrise de toutes les données thermiques, ceci dit j'adhère à 100% à votre point de vue sur le dispositif RGE tant au travers de cette discussion mais aussi de vos différentes interventions sur le sujet. Je suis installé en Sarthe en tant qu'installateur électricien domotique et souhaite démocratiser la domotique en vue des apports tant d'un point de vue économiques avec la gestion globale des installations permettant ainsi de corriger le comportement des usagers, mais aussi dans la lutte pour le maintien à domicile des personnes à mobilité réduite. J'ai un projet de rénovation en cours, et souhaiterai faire de ce projet un exemple en terme de rénovation énergétique et prouver ainsi que le système mise en place par le gouvernement est complètement déconnant dont le but n'est pas la réduction des GES et l'impact sur l'environnement mais bien d'alimenter une machine à fric en prenant en otage le BTP et les intéressés (clients). D'autant plus que nous avons fait la démarche auprès des instances concernées (ANAH) et je suis en capacité de prouver leur incompétence quand à la gestion d'un tel dossier. Pour infos nous avons été classés comme étant un dossier hautement sensible!!!! (dixit directeur ANAH et représentant du préfet). Je me ferai une joie de vous transmettre l'ensemble de notre dossier qui est l'exemple type certainement parmis tant d'autres que le dispositif RGE actuel est du grand n'importe quoi!!!! En bref votre idée d'un BE par région est très séduisante, je vois pour encourager des collègues à vous rejoindre et pourquoi pas le mettre en place dans notre région. Stéphane
Publié : il y a 4 ans
Le Projet est ambitieux et réaliste. Donc a réaliser. Je suis électricien domoticien en Ardèche, et j'ai réalisé du solaire, du photovoltaique et du granulé. Le RGE m'a permis d'arreter les énergies renouvelables, faute du nombre d'installation et du coût de revient.J'ai 1 client sur 2 qui refuse les aides de l'état, mais qui veulent des installations qui fonctionnent. J'installe un appareil, que si je connais sont fonctionnement. Ce qui n'est plus une priorité chez les fabricants. Vous avez la doc sur l'écran d'affichage, mais pas sur son fonctionnement interne.
Pour revenir au financement, il serait assez simple d'inscrire les projets par région sur les sites de financements coopératifs. C'est ouvert à toute personne indépendante, donc les clients finaux, qui ne devraient pas etre réticents à financer un tel projet, vu que c'est dans leurs intérêts.
J'espère avoir apporté une pierre à l'édifice.Et que ce projet devienne réalité.
Publié : il y a 4 ans
Bonjour; j'ai assisté hier soir en Mayenne à une conférence sur la domotique concernant le maintien à domicile, les personnes à mobilité réduite et les économies d'énergie, très intéressante . Tout d'abord une visite de 6 logements pour les personnes à mobilité réduite équipés de domotique et divers solutions pour les économies d'énergie puis conférence avec l'architecte, l'électricien, une représentant Promotelc et enfin le directeur H&D représentant l'ANAH. Pour ce dernier je suis extremement déçu et en même temps cela confirme le ressentit vis à vis de ces organismes et voir avec quelle légèreté il gère le sujet: faire de simples croquis pour exprimer le besoin d'une personne à mobilité réduite et ne pas s'assurer de la qualification des intervenants me parait léger, à quoi bon faire des formations Handibat ??? De plus ces gens ne sont même pas qualifiés pour contrôler les interventions, alors qu'ils nous demandent de faire des formations obligatoires pour pouvoir répondre aux besoins de nos clients qui nous nous font confiance. Ce sont tout simplement des parasites de l'administration, ils remmettent en cause notre savoir faire sans même le maîtriser et ce sans contre pouvoir!!!! Bref tout cela pour vous dire que je vous soutiens et vous encourage pleinement dans votre démarche et suis près à m'y investir pour mon département même si encore une fois je n'ai pas toutes vos compétences mais l'envie de défendre nos métiers est là, car pour ils moi sont en péril si on ne fait rien. C'est peut être déjà le cas….
Publié : il y a 4 ans
Les affirmations du créateur de ce groupe de discussion sont intéressantes. C'est des infos que l'on n'entend pas beaucoup. Par ailleurs, je ne connais pas de produit associant un laineux avec un polystyrène expansé. Qu'est-ce qui permet cette affirmation sur l'efficacité supérieure d'un tel produit ?
L'idée de reléguer le CSTB et autres Efectis au rôle de spectateur n'est pas pour me déplaire. Il y a pour cela un cahier des charges très particulier à constituer, une méthode de travail précise à établir.
Cela demande beaucoup de temps. Un budget de 50.000 € pour démarrer me semble un peu juste ... je me trompe ?
Publié : il y a 4 ans
Bonjour à tous
Patrick fonde ses déclarations thermiques sur de nombreuses mesures in situ et prototype de labo qu'il a déjà mis en oeuvre. Il propose de diversifier la démarche pour consolider sa fiabilité scientifique (par la reproductibilité des résultats). Pour l'instant ce projet piétine par manque de moyens et de temps, mais Patrick a rassemblé une vingtaines de personnes intéressées par cette idée d'une science thermique libérée de tout dogme. Un jour viendra une suite à ce projet.
En attendant des essais in situ sont déjà réalisables avec un faible investissement comme envisagé par Jean Marc GARY. Notre proximité géographique peut nous permettre de partager cette pratique.
Pour un contact direct mon mail est charpenterie@free.fr
Peut être pourrions-nous créer une page "Thermique du bâtiment" sur le site rge-info.com?
Pour y échanger nos données.
A bientôt pour plus d'infos
Publié : il y a 4 ans
Daniel votre projet avance t'il, où en êtes vous maintenant 8 mois plus tard.
Merci de répondre dès que possible
Publié : il y a 4 ans
Enfin le Laboratoire bouge
il sera implanté à Narbonne, j'espère opérationnel avant la fin de l'année
Amicalement
Publié : il y a 4 ans
Vu le récent article sur le partenariat CSTB-CNRS-Université de La Rochelle. Ce serait quand même bien que Patrick ou autre puisse intervenir, comme je le fais à Lorient pour faire entendre un autre son de cloche.
Publié : il y a 3 ans
Pour avoir fait quelques expériences en modèle réduit, je dois m'inscrire en faux vis à vis du budget: une bonne boîte miniature de l'ordre de 1m³ et correctement équipée coûtera déjà près de 1000 euros, j'ai fait quelques tests avec de la récup' mais ça ne tient pas la route, il faut des bons chauffages aussi bien en rayonnant, pulsant que conductifs, des différences de matériaux, variateur d'hygrométrie, des possibilités de mire, de mesure avec effet de cavité, ...

Bref, beaucoup de chose qu'une petite équipe expérimentée pourrait mettre au point sur le principe du cube de Leslie. Mais si l'on crée un pièce complète, je partirait sur des modules autour des 10.000 euros en fait comme budget.
Donc comme ce local demande un bâtiment, on arrive à un budget d'au moins 100.000 euros à moins de disposer de locaux public.
Il y a aussi tout un aspect de cloisons amovibles, glissières, rafraîchissement, ....

L'usage de parois perforées est à la fois intéressant et perturbant à la fois, elles ouvrent aussi des réflexions sur les types de géométries dans les isolants.

Mais oui, tout est à faire dans le domaine et j'ai l'impression que des techniques comme la thermographie font peur car trop précises, truquables certes mais pas aisément et pour exercer depuis 4 ans, j'ai fini par comprendre que beaucoup de gens ne veulent pas savoir, ils veulent seulement qu'on leur dise ce qu'ils veulent entendre, surtout en expertise et en justice.

Les petites tests effectués à échelle réduite et qui prêtent déjà à réflexion:
http://www.thethermograpiclibrary.org/index.php?title=Caisson_%C3%A0_cavit%C3%A9s,_articles
Publié : il y a 3 ans
Bonjour a Tous
Quelques nouvelles sur le laboratoire
Ouverture définitive début mars 2016 (retard lié aux élections) Le pouvoirs publics adhèrent
Le laboratoire est certifié Cofrac via les instruments de mesure et processus certifiés
vous pouvez en savoir plus sur mon site http://www.aerebat.fr/
Pour toutes questions ou si vous souhaitez être partenaires ou membres du laboratoire contactez moi
patrick.denieul@aerebat.fr
06 70 14 10 47
Bien amicalement
Patrick
Répondre à ce sujet
Des laboratoires thermiques ambulants + bases de données autogérées
Menu
×