RE2020 et chauffage : la filière électrique soutient le choix gouvernemental

par BATIACTU il y a 3 mois
RÉACTIONS. La réglementation environnementale 2020 va-t-elle apporter un soutien excessif à l'usage du chauffage électrique dans le logement ? Après une alerte lancée par les associations négaWatt et Coénove, Batiactu donne la parole à des responsables de la filière électricité.
Lire l'article sur Batiactu
26 réponses à ce sujet
Publié : il y a 3 mois
Quelles sales bandes mafieuses dans ce pays ! Des escrocs depuis l'Etat jusqu'aux organismes professionnels en passant par les Fondations, ONG et associations.
Publié : il y a 3 mois
Le LOBBY du NUCLEAIRE attaque la réglementation
- arrêtons de valoriser le nucléaire décarboné
- arrêtons ce nucléaire super-pollueur, et les batteries pollueuses
Publié : il y a 3 mois
Nous dirons que chacun voit midi à sa porte, que les lobbyistes font leur travail, et que la novlangue tourne à plein régime...
Après, il serait peut-être temps de se poser les bonnes questions et de rester pragmatique. Pourquoi vouloir pénaliser à tout prix la seule énergie qui n'est pas importée? Pourquoi vouloir pénaliser à tout prix le chauffage électrique, qui n'est pas stupide dans un habitat récent, très isolé et très peu énergivore? Pourquoi vouloir se compliquer la vie avec des systèmes plus coûteux et qui nécessitent de la maintenance? J'ai parfois l'impression que l'on marche sur la tête.
Je précise que je n'ai aucun intérêt vis-à-vis d'une énergie ou d'une autre.
Publié : il y a 3 mois
La bonne blague. En les lisant on comprend bien qu'ils prêchent pour leur paroisse. Par contre faudra nous expliquer ce qu'on fera des déchets nucléaires.....
Publié : il y a 3 mois
Je rebondis sur 2 aspects et idées reçues, entre temps fausses !
1) Avec la RT2020 (et déjà avec la RT2012) il était stipulé voire exigé de réaliser une bonne conception et réalisation de l'ISOLATION des bâtiments, pour être HQE ou Passive-Haus, de sorte que l'apport chauffage requis est minimal, et qu'un sèche-serviettes en SdeBain et sortie de douche ou de bain suffit pour le quotidien. Par grand froid, selon la région, un apport ponctuel d'un radiateur élec de 1 à 2 KW suffit.
2) La qualité des radiateurs électriques est telle de nos jours, qu'on ne parle plus de grille-pain ! Ils sont beaucoup plus élaborés, avec inertie de stockage.

Il n'est plus nécessaire pour une maison conçue correctement en 2019, selon la trilogie-négaWatt, de prévoir un chauffage central lourd au gaz, fuel, voire au bois.
Le radiateur 2 KW peut être éventuellement remplacé, pour les amateurs de feu de bois, par un insert ou cheminée à pellets.
cqfd
Salutations
Guydegif(91)
Publié : il y a 3 mois
Les réglementations servent à promouvoir les voyous edf engie et Cie par le biais de nos voyous de gouvernants . C'est reparti pour edf comme sous giscard la semaine sera sous macron ; il faut bien démarrer et rentabiliser flamenville
VIVE CETTE FRANCE VIVE CETTE EUROPE ET VIVE CE MONDE
Publié : il y a 3 mois
L'article n'évoque pas le fait que le chauffage au gaz, par ses rejets, contribue à la mauvaise qualité de l'air dans les villes ; il n'y a pas que les voitures qui polluent ! Je suis personnellement favorable au chauffage électrique dans des bâtiments très bien isolés, si possible par l'extérieur pour bénéficier de l'effet d'inertie de la structure.
Publié : il y a 3 mois
Il est également primordial de réajuster le coefficient 1 pris pour le gaz. En tant que thermicien nous pouvons nous apercevoir que des logements collectifs chauffés au gaz peuvent parfois respecter la RT2012 avec seulement 8cm d'isolant en façade, ce qui est absurde en 2019, soit l'on fait des passoir au gaz soit l'on fait des logements tres isolés à l'electricite. Il est donc également primordial de résonner également en énergie finale car en exploitation outre les différences de consommations les différences de confort apporté sont importantes.
Publié : il y a 3 mois
Visiblement, tous les gens qui se plaignent du nucléaire qui va tous nous tuer, que les gentilles énergies fossiles non polluantes et disponibles à l'infini, etc. n'ont pas lu un seul rapport du GIEC. Bon courage avec ce genre d'analyse du niveau d'un chiotte de bar PMU.
Publié : il y a 3 mois
Si seulement on parlait avant tout d isolation en performance et épaisseur, au lieu de moyen de chauffage, le point de base serait différent !...
Car vaut mieux un grille pain électrique avec forte isolation que gaz ou autre avec une passoire .
Pensez investissement et rentabilité cour et long terme
Publié : il y a 3 mois
Et oui Mr Hessel l à bien dit !!! Mais la cupidité à la carrour a de l avenir ... en tout cas nous nous savons ....
Publié : il y a 3 mois
L' "alerte" donné initialement par les 2 associations citées en préambule de cet article est un bon coup de pub. RAS
Je rejoins 2 idées développées ci-dessus :
- Le principe du chauffage d'un logement est d'abord celui de sa bonne isolation, orientation et conception (incluant aussi les dispositifs de déphasage et ventilation).
- La rt2012 donnant explicitement l'avantage au gaz est en effet une ineptie !
- L'électricité, hors production à base de fioul ou charbon étant basse en empreinte carbone, et ne nécessitant pas en outre de support de transport spécifique (puisque le réseau est mutualisé avec la nécessité d'alimenter l'éclairage et les équipements domestiques), on peut se demander pourquoi il y avait un coefficient aussi défavorable !...
- La technologie des radiateurs électriques n'a plus rien à voir avec celles des "grilles-pains". (dont Promotelec s'était fait le bon représentant il y a quelques temps il faut aussi le préciser !)
- Dont Promotelec (et autres acteurs de la filière), n'ont pas questionné la nature de l'équipement électrique d'alors.
Claude Pesqué architecte.
Publié : il y a 3 mois
Que dire de ce qui se passe chez nous, en Belgique. Electrabel, entreprise publique a été cédée au groupe français Suez en 2003 qui après une multitude de fusions-acquisitions est aujourd'hui Engie. Depuis ce dessaisissement nous connaissons toutes sortes de misères à commencer par une augmentation sans précédant du prix du kW/h et sans parler du "blackout", cette épée de Damoclès agitée au dessus de nos têtes, avec le risque imminent de devoir subir des ruptures d'approvisionnement. Durant la période froide de cet hiver, un seul réacteur nucléaire sur un total de sept, était opérationnel. Situation ubuesque à laquelle nous ne sommes pas accoutumés! Incompétence, légèreté, nigauderie, crétinisme... J'en passe et des meilleurs. A moins qu'il ne s'agisse que de lobbies déguisés? Nous avons du importer de l'énergie électrique à hauteur de 1,2 milliard d'€!!! Je vous donne en mille d'où elle vient; EDF/GDF peut-être? Les responsables ne sont pas tenu de s'expliquer!
Publié : il y a 3 mois
Par pitié pas de retour en arrière ! L'urgence est telle qu'il est vital d'arrêter de se poser ce genre de questions ! La meilleure énergie est toujours celle et sera toujours celle qui n'est pas consommée. Le trio gagnant : sobriété, efficacité, énergie renouvelable et décarbonée. Alors au lieu de faire payer les projets vertueux faisons payer les mauvais élèves.
Publié : il y a 3 mois
Toujours aucun lien vers cette soi-disant note de la DGEC ???
Publié : il y a 3 mois
- "La rt2012 donnant explicitement l'avantage au gaz est en effet une ineptie !" dit Claude Pesqué". C'est une évidence, mais pourquoi si peu de professionnels montrent au créneau pour dénoncer cette aberration? Pénaliser la seule source d'énergie "made in france" pour favoriser des énergies fossiles et importées, je ne comprendrai jamais....
Publié : il y a 3 mois
C'est quand même étonnant, il n'y a que les lobbyistes de la filière tout électrique qui défendent le coefficient de 2,1... cherchez l'erreur...
Sérieusement, on est tous d'accord que l'élec a plein de qualités, mais justement utilisons son vrai potentiel avec les PAC performantes, et non pas dans des convecteurs électriques, même "intelligents", qui restent des appareils avec un rendement de 30% (3 kW.h de chaleur dans la centrale => 1 kW.h de chaleur dans le logement). Et avec les PAC, même pas besoin de tricher avec la physique, elles passent déjà très bien dans le calcul RT2012 !
Publié : il y a 3 mois
Effectivement les PAC ne sont pas suffisamment plébiscitées mais peu d'artisans maitrisent vraiment. La transition énergétique recommande des performances élevées avec un COP > 3 et c'est à ce niveau qu'il faut être particulièrement vigilant en s'assurant que tel est le cas. (à quel moment de l'année; prendre en compte le SEER, Seasonal Energy Efficiency Ratio). J'attends également une explication technique quant au facteur de conversion ramené à 2,1. Tout dépend de la position géographique du point de consommation.
Publié : il y a 2 mois
Effectivement, en France on est trop débiles pour fabriquer des PAC à détente directe comme les japonais et les coréens, dont les COP sont largement supérieurs à 3, et ne nécessitent quasiment aucun entretient.
On sais fabriquer des grille-pains, donc continuons comme en 1974 ! Dans la joie et la bonne humeur !
J'en rigole déjà... vivement la généralisation des voitures électriques pour qu'on connaisse enfin un bon vrai black out, et qu'on comprenne les leçons.
CA FAIT 40 ANS QUE LES THERMICIENS ET ENERGETICIENS NE SONT PAS ENTENDUS POUR LES POUVOIRS PUBLICS, IL SERAIT PEUT-ETRE TEMPS
Publié : il y a 1 mois
Bonjour,
EDF a une dette ! Depuis le temps qu'elle pompe tous les français, si elle a une dette c'est du à une très mauvaise gestion, ou trop de dividendes reversés à ses actionnaires (dont l'état) ?
La manœuvre est politique : avec l'arrêt annoncé ces derniers jours des moteurs thermiques. On peut se demander comment l'état remplira ses poches sans les taxes sur les carburants (14 milliards d'euros annuels).
Alors oui, il faut impérativement relancer la machine électrique, avec des solutions de chauffage énergivores au possible, parce que bientôt les taxes sur l'essence seront reportées sur l'électricité, c'est une évidence, il n'y a pas d'autre solution.
Ou plutôt, oui, il y a des solutions comme beaucoup de personnes le décrivent sur ce site, mais aucune volonté politique, comme toujours, en France, aller de l'avant, c'est au mieux rester immobile, ou reculer.
Publié : il y a 1 mois
Mes chers con(patriotes),
Un dernier pour la route ; en exclusivité mondiale, je vous invite à lire le décret 2019-494 du 21 mai 2019.
C'est pas long, il n'y a qu'un seul article intéressant (sur 2).
Un pas en avant, dix pas en arrière...
Merci Monseigneur Sir Edouard Philippe, Prince des Danses en avant et en arrière, Grand Vassal du Roy, Grand Ordonnateur des Lois Inutiles, etc...
Maintenant on va devoir faire du chauffage électrique, avec une chaufferie collective vide !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Extraordinaire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
On nage en pleine connerie, en pleine inaptitude, on frise le ridicule (mais le ridicule ne tue pas, je dirai presque : dommage).
Vive la République, vive la France
Publié : il y a 1 mois
En réponse à Christophe Girard. D'abord, ce n'est pas Edouard Philippe qui a imposé l'installation d'un conduit de cheminée en construction neuve, c'est bien antérieur à ce gouvernement.
Ensuite, es-ce que l'on pourrait un jour dans ce pays arrêter d'ajouter des normes aux normes, des contraintes aux contraintes, et de redevenir tout simplement pragmatique?
Si monsieur X veut se chauffer au bois par que le bois n'est pas cher dans sa région ,qu'il est disponible partout, qu'il a le temps de s'en occuper, qu'on le laisse se chauffer au bois. Si monsieur Y se fait construire une maison parfaitement isolée, et que quelques convecteurs lui suffisent, qu'on lui f...la paix. Si monsieur Z qui habite au milieu de nulle part a trouvé financièrement intéressant de se chauffer au fioul, qu'on le laisse tranquille!
On cherche à réduire les consommations d'énergies fossibles. logique. Alors pourquoi favoriser les voyages en avion low-cost, pourquoi fabriquer des SUV, ces "tanks" de deux tonnes parfaitement inutiles,laids, encombrants et voraces en carburant, pourquoi bannir le diesel, qui consomme 30% de moins qu'un moteur essence, pourquoi se jeter sur tous ces produits d'importation qui arrivent par cargos entiers fonctionnant au fioul lourd,etc,etc...
Et enfin, pourquoi encore une fois pénaliser à ce point le chauffage électrique en construction neuve, la seule énergie non importée, non fossile, et totalement renouvelable lorsqu'elle est issue des barrages?
Alors, que l'on laisse monsieur Z tranquille avec sa chaudière au fioul!
Publié : il y a 1 mois
Bonsoir
Regardez le décret : il est bien signé par Édouard Philippe, il vient de sortir.
L'électricité c'est bien, et je suis entièrement d'accord avec vous, c'est l'unique solution d'avenir. Encore faut il savoir s'en servir correctement et éviter à tout prix un recul de 30 ans en arrière
Personnellement j'ai pas les moyens de me payer une PAC réversible à détente directe. Mon logement RT 2005 est équipé de magnifiques grille-pains, mais comme je n'ai pas non plus les moyens de jeter 1500 € par an pour me chauffer avec ses merdes, je dépense donc 0 € par an en frais de chauffage. Et oui, plus écolo que ça on peut pas faire ! Je ne chauffe pas mon logement. 16 ou 17°C, c'est supportable avec un manteau et un pull. Un peu difficile au sortir de la douche. Mais j'ai aussi une solution pour ça : je ne me lave qu'un jour sur deux. Économie d'eau, économie d'électricité. Je suis au top du top écolo ! Ou trop crado peut être
Malheureusement personne ne pense comme moi, ne voulant pas sacrifier leur confort douillet.
Je suis allé semaine dernière faire des relevés dans une chaufferie collective : le chauffage était toujours en marche, avec 26°C extérieurs bravo !
Ce n'est plus une question du choix de l'énergie, à terme, seule l'énergie électrique sera utilisée, la transition énergétique c'est de savoir comment on va la fabriquer et surtout à quel prix elle sera vendue. Je veux juste alerter que le prix de l'électricité, sous couvert de transition énergétique, va exploser ses prochaines années. Quoi de plus simple que de dire que c'est plus cher parce que les nouvelles techniques mises en place pour la production coûtent plus cher et que c'est le prix à payer pour l'écologie...
Ce discours est faux, corrompu, l'énergie verte ne devrait rien coûter, être gratuite car c'est une énergie renouvelable !!
Je me suis rendu récemment dans un pays en voie de développement, je leur ai expliqué à quel point c'était simple pour eux d'avoir de l'électricité gratuite, et même du biogaz, le taux de main-d'oeuvre est tellement faible là bas, les investissements tellement dérisoires (récup, vieilles pièces de voitures, etc), ils ont vite compris et j'ai un cousin là-bas qui va équiper sa maison avec mes conseils.
Dernier point bloquant en France, c'est les écolos imbéciles pour qui tout progrès est une régression, il ne faudra pas compter sur eux pour l'avenir énergétique de la France ;
- le nucléaire hou c'est pas bien ça !
- les barrages hou c'est mal aussi on risque d'endommager la faune et la flore
- les capteurs photovoltaïques hou c'est mal aussi on crée des microclimats.
- l'éolien hou c'est pas beau ça dénature les paysages.
- etc...
La question que je pose à tous mes clients ; il faudra bien la produire cette putain d'électricité, comment ??
100÷ d'accord avec vous pour les vols lowcost, mis à part les longs courriers, prendre l'avion est une hérésie.
Publié : il y a 1 mois
Voir mon livre "La France des villages engloutis" aux éditions Sutton.
Ci-dessous la dernière page du livre. On fait comment demain?

Dès les premières années du XXe siècle, la France
s'appuie sur la construction de barrages importants
pour s'approvisionner en électricité. Ce mouvement
s'amplifie entre les deux guerres, et plus encore dans les
années 1950-1960, qui voient la mise en service de plusieurs
ouvrages « phares » de la houille blanche : L'Aigle,
Tignes, Serre-Ponçon, Vouglans… cette même époque, le
gouvernement français fait le pari du nucléaire et de l'indépendance
énergétique. Aujourd'hui encore, ces deux technologies
assurent plus de 90 % de la production d'électricité.
Le pays se situe maintenant à la croisée des chemins. La
volonté affichée de réduire de façon significative la part du
nucléaire doit s'accompagner de solutions de remplacement
réalistes et suffisamment pérennes. Trop de médias laissent
croire au grand public qu'il suffit de remplacer quelques
tranches de centrales nucléaires par des éoliennes et des
capteurs photovoltaïques. Or, l'échelle n'est pas du tout la
même. Le rendement de ces technologies, bien qu'en amélioration
constante, peut difficilement permettre de les imaginer
comme principaux producteurs d'électricité. La réalité
des chiffres montre cette évidence. Ces dernières années,
le photovoltaïque et les éoliennes, déjà très présentes dans
le paysage, représentent au maximum 3 % de la production
nationale d'électricité. S'ajoute l'intermittence de ces solutions,
très productives en été, beaucoup moins en hiver, là
où les besoins en électricité sont justement les plus élevés. À
ce jour, la seule énergie renouvelable capable de produire de
grandes quantités d'électricité disponibles en permanence
est celle obtenue par les barrages. Cependant, et de plus
en plus, le principe des grands barrages est remis en cause,
pour des raisons d'abord sociales, parfois écologiques et
très souvent politiques. D'ailleurs, les annonces officielles
les plus récentes insistent sur l'optimisation de l'hydroélectricité,
pas sur la création de nouvelles retenues. Pourtant,
contrairement à ce qui est officiellement admis et relayé par
les médias, il existe encore sur le territoire français de nombreux
sites totalement inhabités et susceptibles d'accueillir
des barrages de moyenne importance. Dans l'état des technologies
connues, seule la multiplication de tels ouvrages
permettrait de compenser la baisse importante programmée
pour l'électricité d'origine nucléaire, qui devrait passer de
75-80 % aujourd'hui, à 50 % à l'horizon 2035. C'est demain.
Sauf à construire très vite de nouveaux barrages, un tel
challenge est absolument impossible à tenir, à moins d'acheter
de l'électricité à nos voisins, de développer les centrales
au gaz, au fioul, voire au charbon, ce qui n'aurait évidemment
aucun sens. Alors, que faire ? Des événements anciens et
plus récents ont montré qu'il est devenu socialement impossible
de noyer une vallée, même inhabitée. Face à la réalité
des chiffres et de l'importance des enjeux, on peut encore
espérer voir les mentalités évoluer vers plus de réalisme
dans la durée. Dorénavant, une véritable écologie intégrant
une vision globale des enjeux doit prendre le pas sur une
écologie restée jusque-là trop politicienne, trop clivante,
partiale et le plus souvent punitive.
Publié : il y a 4 semaines
Nico Vas : parler seulement d'isolation sans parler de transfert hydrique à travers les murs est une bêtise conduisant à la destruction du bâti et de la santé des habitants.

"Pensez investissement et rentabilité cour et long terme" : ok, donc pas de nucléaire qu'on ne maitrise pas et où les déchets seront à stocker, surveiller, payer pendant des centaines de millions d'années ! CQFD

Christophe Le carrour
"Tous les gens qui se plaignent du nucléaire qui va tous nous tuer "
Oui ils ont surtout lu les conséquences des diverses catastrophes !!!
... et ITER est en France !!! Pas au Japon, ni en Russie qui le finance mais n'en ont pas voulu chez eux !!

lorian Blanchet, thermicien
" soit l'on fait des passoir au gaz soit l'on fait des logements très isolés à l'électricité. Résonner également en énergie finale car en exploitation outre les différences de consommations les différences de confort apporté sont importantes."
En tant que thermicien, moi, je conseille du passif !! Pour quoi faire compliquer ?

Guy Weider Philippe Prinet
"Le radiateur peut être remplacé par un insert ou cheminée à pellets."
Avez-vous déjà entendu parler des microparticules dangereuses du bois ?

Boris Caudroit
"Faudra nous expliquer ce qu'on fera des déchets nucléaires....."
NON, il ne pourront pas expliquer !!!!
Plusieurs centaines millions d'années de déchets à gérer, payer !!

Gérard Guerit
"Pourquoi vouloir pénaliser à tout prix la seule énergie qui n'est pas importée? "
Oui on importe seulement le combustible de départ !!!
Pas sur que vous compreniez !!
2019 : TOUT les chauffages sont stupides : PASSIF oblige !! pas de maintenance !

Avec du passif, on résout les problèmes de l'indépendance énergétique, de la dette, des problèmes des énergies fossiles en chauffage et climatisation.

On ne résoudra pas les problèmes d'Edf, de sa dette, de ses déchets ... donc on ne fera pas de passif, donc on laisse les bonnes idées aux autres ... comme toujours !!!!!
Publié : il y a 4 semaines
Objet du décret : "suppression de l'obligation d'installation d'un conduit de fumée dans les maisons individuelles chauffées à l'électricité."
Pour le coup, cela me parait correct et logique de ne pas faire imposer un conduit de cheminée à quelqu'un qui ne l'utilisera jamais, seule la possibilité technique d'en poser un reste obligatoire.
 
Gérard Guerit : Pour ce qui est de l'hygiène, mon dermato m'a conseillé de me laver les cheveux et les parties intimes tous les jours ; le reste du corps en fonction du degré de transpiration et de salissure, mais 1 fois par semaine n'est pas rédhibitoire à la vie en société.
La liberté des uns finie où commence celle des autres : pesticides cancérigènes des voisins, chauffage au bois et nanoparticules, diésel et essence, même combat ... On ne peut être libre que seul dans le désert.
 
A combien chiffrez-vous la possibilité de création d'électricité verte des barrages, au maximum en France ? Quelles sont vos sources svp ?
Augmenter au maxi les barrages hydrauliques, se servir des énergies renouvelables non consommées pour faire remonter l'eau dans les barrages, comme stockage.
Le stockage en batteries électriques me semble une ineptie pour le photovoltaïque.
Le photovoltaïque intégré au bâti est une ineptie technique pour la pérennité du bâti sur 25 ans.
La voiture électrique n'est pas encore au point : autonomie limitée, durée de vie des batteries, ridicule après 2 ans, temps pour recharger !!
Dépendance à cause du lithium que l'on a pas pour les batteries, et de l'eau énorme qui est gaspillée pour produire tout cela !
Il faut diminuer drastiquement les besoins en chauffage des logements, du tertiaire et de l'industrie au niveau Européen et imposer à 28, que les autres pays fassent pareil pour qu'on leur achète des biens.
"Le boycott est une arme de guerre !!" Une arme de construction massive des nouveaux comportements politiques, le RIC et la proportionnelle intégrale aussi !!
L'argent de la consommation dicte au politiques, c'est le consommateur qui a « le manche » !!!
Sans une harmonisation Européenne minimale exigée par un des pays majeurs, France ou Allemagne, au niveau des pollutions, impositions, cout du travail, émigration, etc ...il faut que la France menace de la quitter .... !
La France doit exiger de l'Allemagne et de la Pologne qu'elles cessent toute pollution : 1300 morts par an en France à cause de leur rejet de centrales au charbon !!
On a assez été conciliant, on voit le résultat du mécontentement général à chaque rond-point,
1789-1969-2019, la révolution a recommencée !!
Il faut par ailleurs faire coïncider le prix des énergies en fonction d'une réalité intangible non masquée par des politiciens aux ordres des lobbys :
Combien coute le stockage des déchets du nucléaire sur des centaines de millions d'années ?
Combien coutent réellement les démantèlements, les catastrophes, les pollutions de toutes natures pour toutes les énergies ?
Il faut inclure ces données dans les prix des énergies pour pouvoir avoir une vision claires des investissements à venir, et un débat d'idées non manipulées pas des chiffres biaisés.

Par ailleurs, diminuer votre part d'aliments cuits, manger fruits et légumes crus, non mixés en jus ou autres, faites fonctionner vos mâchoires car la salive est essentielle à la satiété et à la digestion.
Cuire c'est nuire car cela détruits les bons aliments BIO.
Le lait est une molécule qui fait se multiplier les molécules, le veau prend 200 kg dans le mois..
Que pensez-vous qu'il se passe si vous avez un début de cancer et que vous consommer des laitages ? Aucun animal sevré ne consomme de laitages, sauf l'Homme !!!
Si sur le pain et le vin, on devait afficher les compositions réelles et complètes, on en consommerait moins, comme pour la viande, salaisons, les laitages, etc…
En 2019, combien coutent en énergie, en morts, en pollutions, tous les déplacements évitables pour voter, se déplacer aux administration, alors que l'informatisation à outrance devrait permettre d'éviter tout cela ? La garantie de l'anonymat et des lanceurs d'alerte doit être protégée.
Il faut interdire l'affichage des publicités électorales sous forme de papier, les journaux, les livres ; ou interdire ou faire payer le prix réel des objets, ce qui revient au même !!
Pourquoi les chips, aliments les plus cancérigènes à cause des molécules de Maillard sont-elles si peu chères ? Idem pour les cigarettes, et les vaporisateurs !
Pour info, je fume et je mange des chips !!!!
Les gilets-jaunes râlent sans avoir trop d'idée, je le leur reproche.
Ils peuvent décemment me reprocher d'avoir des idées et de ne rien faire.
J'ai au moins pris du temps pour évoquer quelques pistes … et vous ??
Les banques et les états peuvent emprunter à des taux négatifs … , pourquoi ne pas faire baisser la dette avec ce moyen, sans passer par des banques privilégiées ?
« La folie, c'est de faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent » Albert Einstein.
On bouge ensemble ou on continue de s'entretuer ?
Répondre à ce sujet
RE2020 et chauffage : la filière électrique soutient le choix gouvernemental
Menu
×