Une toiture végétalisée est-elle une solution d'isolation de la toiture suffisante ?

par Michèle Lea il y a 2 mois
Bonjour,
Je participe à un projet de construction de maison pour lequel je suis l'un des derniers intervenants. Mon rôle sera de créer une toiture végétalisée pour mes clients. Nous en sommes à la phase projet sur le papier pour le moment. Mes clients souhaite utiliser la toiture végétalisée comme unique solution d'isolation, mais est-ce vraiment suffisant ?
Je pense que non, mais je n'ai pas vraiment les arguments pour alimenter le débat. Nous nous rapprochons pourtant de la signature du projet et je voudrais ne faire aucune erreur. Pourriez-vous me donner votre avis sur le sujet svp ?
8 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 2 mois
Bonjour,
Alors phoniquement, une toiture végétalisée est une excellente solution d'isolation. Elle permet aux habitants de bénéficier de performances d'isolation phoniques très satisfaisantes. Malheureusement, thermiquement, ses capacités sont largement insuffisantes et il faudra prévoir une autre solution d'isolation à lui joindre.
Par contre, un matériau avec d'excellentes performances d'isolation thermiques permettent d'obtenir une isolation excellente. Ainsi, un isolant et un revêtement d'étanchéité devront être prévus sous la toiture végétale.
Publié : il y a 2 mois
Merci pour ces infos, j'avais donc bien raison de m'inquiéter de leur satisfaction à l'issue du projet. Et quels isolants me conseilleriez-vous alors pour que l'isolation de la maison soit de qualité ?
Publié : il y a 2 mois
les règles THK77 donnent les caractéristiques des matériaux (lambda); suivant leur épaisseur, vous connaissez le R, une solution consiste à mettre 250mm de laine de roche à densité d'environ 120à 150 kg par m3, il faut vérifier la compressibilité acceptable sur l'isolant du complexe végétalisé
Mais, une étude thermique, est imposée pour toute demande de PC, qui a fait l'étude????
Enfin l'ensemble végétalisé n'est pas assurable, attention!!!
Publié : il y a 2 mois
Il est par exemple possible d'utiliser un alliage de laine de roche et de polystyrène expansé. Cette association d'isolants est compatible avec tout type de bâtiment. L'inertie thermique de la toiture végétalisée sera un super atout pour éviter les variations de températures.
Il existe sous la forme de panneaux rigides, mais je vous les conseille plutôt en vrac dans des sacs. Les performances thermiques des isolants soufflés sont mieux, car c'est plus simple d'éviter les ponts thermiques et en construction ce devrait être possible à mettre en place.
Publié : il y a 2 mois
Bonjour,
Comme le précise And Buss, attention en effet pour le point de l'assurance. Sur un ensemble végétalisé, il n'y a pas de possibilités...
C'est une notion importante à laquelle il faut prêter attention.
Publié : il y a 1 mois
Bonjour, La toiture végétalisée ne doit pas être une solution unique d'isolation. Elle apporte un réel intérêt l'été (rafraîchissement du bâtiment) mais la végétalisation de toiture ne rentre pas dans le calcul du coefficient thermique (R). La végétalisation extensive qui pèse environ 110 kg/m² pour une épaisseur de substrat de 8 cm est généralement compatible -en matière de test de compression- avec tous les isolants mis sur le marché actuellement.
Publié : il y a 1 mois
l'un dit l'inertie thermique, le suivant la végétalisation qui pèse environ 110 kg/m2:
il faut en conclure que avec une paroi de 110 kg, tout simplement, il n'existe pas d'inertie thermique, voir les définitions du REEF, avec l'isolant en dessous, non plus !!!...;
Publié : il y a 1 mois
Je ne parle pas d'une paroi de 110 kg? Je parle simplement de la crainte que peut légitimement avoir un particulier concernant la compression de son isolant sur lequel est posé la végétalisation de toitures. Pour rappel! Le poids du complexe de végétalisation extensive est d'environ 110 kg/m² pour une épaisseur de substrat de 8 cm. Du fait de leur faible poids, les toitures végétalisées extensives sont particulièrement bien adaptées aux réhabilitations.
Concernant l'inertie thermique des toitures végétalisées, il ne s'agit pas d'informations nouvelles car des études du CSTB en 2007 (lien permettant de consulter une partie de l'étude http://www.cstb.fr/archives/fileadmin/documents/webzines/2007-12/pdf/contribution-thermique-toitures-vegetalisees.pdf) avaient déjà révélées leur intérêt dans le rafraîchissement du bâtiment.
En moyenne, les toitures classiques représentent 30 % des déperditions de chaleur d'un bâtiment. La toiture végétalisée extensive permet de pallier le déficit. Elle constitue une stratégie bioclimatique idéale en associant sur le même toit protection solaire, inertie thermique et isolation acoustique.
Répondre à ce sujet
Une toiture végétalisée est-elle une solution d'isolation de la toiture suffisante ?
Menu
×