Données techniques : synthèse et développements

par Quentin Soirot il y a 4 ans
10 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 4 ans
Bonjour à tou.te.s,

Je vous refait une petite présentation rapide afin que vous puissiez situer qui je suis et mes intentions : je travaille dans un organisme de formation professionnelle qui a été créé par la CAPEB dans la région Poitou-Charentes, l'ARFAB POITOU-CHARENTES. Je suis formateur salarié depuis 18 mois et ceci constitue mon premier emploi.
J'ai terminé mes études en 2013 (un BAS Scientifique, un DUT Hygiène Sécurité Environnement, et une Licence Professionnelle Efficacité Énergétique du Bâtiment), et après une année de voyage en Australie j'ai trouvé ce poste à l'ARFAB.

Je suis donc arrivé dans le milieu du travail la veille de la mise en application du dispositif RGE, et j'assiste tous les jours depuis 18 mois à son application (ou sa tentative d'application) en même temps que j'en connais les grandes lignes et beaucoup de détails, car faisant partie du système.

Depuis quelques semaines, je parcours les articles sur le RGE qui sont publiés sur Batiactu et j'ai pu constater à plusieurs reprises que M. FORTIER tient un discours à contre courant.
Par habitude des milieux à contre courant, je me suis un peu documenté sur les propos qu'avance M. FORTIER sans trouver d'infos, c'est pourquoi j'ai directement contacté le collectif "RGE pas comme ça" afin d'en savoir un peu plus.

J'ai fait cette démarche parce que les propos de M. FORTIER ont insinué un doute en moi : si les valeurs et moteurs de calculs que nous utilisons aujourd'hui sont (volontairement ou non) erronés, cela va à l'encontre des trois grands principes du développement durable :
- développement écologique : une erreurs dans les calculs contribuera à nous maintenir comme des pollueurs
- développement économique : selon les modèles actuels, il faut investir de grosses sommes d'argent, que beaucoup de gens n'ont pas, ce qui donne un côté classiste au développement durable : seules les riches peuvent y accéder
- développement social : les inégalités de richesses qui déjà se creusent de plus en plus s'en trouvent encore accentuées

Et je suis totalement contre ça.

Dans son mail de réponse, Bernard FORTIER m'a soumis un document pdf rédigé par Patrick DENEUIL dans lequel il détaille quelques points de son labo qui a déjà été évoqué dans les autres discussions.

Ce que j'aimerais faire avec cette discussion c'est que l'on recueille l'ensemble des données de calcul et de mesures afin d'en faire une synthèse que l'on pourrait faire passer sur internet, afin de permettre aux sceptiques d'en vérifier la méthode et la véracité (car pour l'instant je faire partie des sceptiques).

Il faudrait également fournir des liens et preuves de ce qui est avancé quand on indique que le CSTB est juge et parti, même si, personnellement, je suis déjà conscient qu'il y a une incompatibilité entre l'utilisation de matériaux synthétiques et minéraux comme isolants avec le développement durable.
C'est une question de transparence et d'honnêteté intellectuelle, si l'on veut être crédibles, il faut qu'on soit intransigeants avec nos propres méthodes.

Les idées de labos indépendants sont intéressantes et méritent d'être creusées, car l'indépendance financière et politique est trop peu présente aujourd'hui dans ce secteur.

J'aimerais commencer avec une première question : dans votre pdf explicatif, Patrick DENEUIL, vous utilisez la formule suivante pour déterminer les valeurs de U : U = TI-TSI /0,125x (TI-TE) avec TI = Température Intérieure, TE = température extérieure et TSI = température de surface intérieure.

Pouvez-vous indiquez d'où vient cette formule, comment elle a été démontrée (oui, je pense que c'est important aussi d'aller jusqu'à la base du calcul) et surtout qu'est-ce que c'est que ce coefficient de 0.125 ?

Je crois que vous avez un ppt avec plus d'infos, difficile à partager par mail, vous pouvez peut-être l'uploader sur un serveur externe (type google docs) et nous faire parvenir un lien de téléchargement ?

Merci à tou.te.s vous vos contributions.
Publié : il y a 4 ans
PS : j'ai fait une faute de frappe à votre nom, M. DENIEUL, je vous prie de m'en excuser.
Publié : il y a 4 ans
Je peux également vous indiquer que les calculs réglementaires de la Rt 2012, en dehors de ce qu'indique Mr Denieul, sont totalement théoriques et ne correspondent pas à la réalité. Je précise que je réalise des études réglementaires. Je me suis vite rendu compte, que, même dans des conditions très défavorables, la valeur de la TIC (température intérieure de confort) était toujours conforme. Par exemple, on m'indique une température maximale de 33 ou 34° sous combles aménagés avec de la laine de roche, ce qui est strictement impossible, dans la réalité on est plus proche de 40°. Mon éditeur de logiciel que j'ai rencontré au dernier Batimat m'a bien confirmé que le problème à bien été identifié par le CSTB, qu'il est lié au moteur de calcul, mais qu'ils ne prévoient pas de le corriger pour l'instant.
J'ai donc décidé d'ajouter sur mes nouvelles études qu'elles sont réalisées selon une méthode réglementaire et que la performance réelle du bâtiment peut être différente. Vraiment pas très rassurant pour les clients qui ont payé plusieurs centaines d'euros pour cette étude.
Publié : il y a 4 ans
Bonjour Quentin,
J'ai trouvé cette définition du coefficient de transmission thermique ici
http://www.tekimmo.com/coefficient-U.htm
cet article n'explique pas à quel point la mesure du TSi est mathématiquement sensible à la moindre différence et doit donc être mesuré avec une grande précision.
Il serait effectivement intéressant de trouver la démonstration de cette formule (dans un cours de thermique)
voici un début d'explication:
Le flux de chaleur traverse l'interface air/mur, puis le mur, et la valeur R de l'interface air/mur est égale à 0.125 (ou U = 8W/m².°C).

Pour l'idée de partager des données et résultats sur internet cela sera bientôt possible, puisque Patrick met en place un nouveau labo sur Carcassonne.
Publié : il y a 4 ans
tekimmo.com/coefficient-U.htm
lien du site indiqué (il faut enlever la racine du lien sinon Batiactu tronque la fin du lien!)
Publié : il y a 4 ans
Bonjour a Tous
Quelques nouvelles sur le laboratoire
Ouverture définitive début mars 2016 (retard lié aux élections) Le pouvoirs publics adhèrent
Le laboratoire est certifié Cofrac via les instruments de mesure et processus certifiés
vous pouvez en savoir plus sur mon site http://www.aerebat.fr/
Pour toutes questions ou si vous souhaitez être partenaires ou membres du laboratoire contactez moi
patrick.denie­ul@aerebat.fr
06 70 14 10 47
Bien amicalement
Patrick​
Publié : il y a 4 ans
Quelques nouvelles de Carcassone.
Notre expert fait son nid dans le sud et a les honneurs de la Dépêche
http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/08/2272650-etudes-sur-le-batiment-a-zero-energie.html
ladepeche.fr/article/2016/02/08/2272650-etudes-sur-le-batiment-a-zero-energie.html
Où en est Quentin dans ses recherches de débogage thermique ?
Pour alimenter en réponse les questions des sceptiques, je vous recommande cette page technique
http://www.aerebat.fr/laboratoire/
Nous allons enfin avoir bientôt des résultats fiables à exploiter en toute indépendance.
Il est temps d'y arriver
Publié : il y a 4 ans
Merci Bernard
Quelques nouvelles l'ouverture officielle est prévue pour mai/juin 2016
je vais faire les appels a soutien (finances) courant mars
Etant une coopérative c'est ouvert a tous.
On a obtenu l’homologation. ATT4S
Amitiés
Publié : il y a 3 ans
Présentation du futur laboratoire sur Batiactu
http://www.batiactu.com/edito/laboratoires-batiment-cresteb-veut-apporter-sa-pierre-45093.php
Publié : il y a 3 ans
Un autre article très bien rédigé sur le futur laboratoire

http://objectif-languedoc-roussillon.latribune.fr/entreprises/immobilier/2016-05-30/creation-du-cresteb-a-carcassonne-un-laboratoire-pour-tester-les-materiaux-de-construction.html
Répondre à ce sujet
Données techniques : synthèse et développements
Menu
×