La qualification des jeunes entreprises

par Michel Ducet il y a 2 mois
je pense que le gouvernement devrait obliger aux créateurs d'entreprises d'avoir au minimum une qualification technique équivalente au BTS ou IUT cela diminuerait les malfaçons. une obligation d'un minimum d'année dans le métier et un Control qualité pendant cinq ans avec zéro défaut.
un trop grand nombre de personne se font avoir par des personnes irrespectueux du savoir faire et être.
2 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 2 mois
Bonjour,

Pour l'aspect du savoir-faire, des diplômes sont déjà demandés à la création d'une entreprise. Et pour un niveau bac, s'il y a plusieurs années d'expérience en entreprise avant de lancer une affaire est tout à fait, selon moi, correcte. (a moins d'avoir, et là c'est pas de chance) été embauché par une entreprise qui ne travaillait pas correctement).

Pöur le savoir-être.... clairement, on peut être face à un artisan ultra expérimenté, efficace et capable de proposer un boulot de qualité sans pour autant avoir une expérience "contact" agréable.
Publié : il y a 2 mois
Les idioties bien Françaises. Tous les grandes entreprises connues aujourd'hui ont été créées par des gens qui n'avaient pas de diplômes mais c'était de vrais bosseurs. De nos jours il faut avoir à, faire à des gens qui ont des diplômes mais qui n'ont pas la fibre de l'entreprise, qui ne recherchent que les vacances et le fric facile comme les politiques d'ailleurs et qui avant l'ouverture de leur entreprise sont déjà criblés de dettes et de charges. Autre habitude et non des moindres celle de la majorité des clients qui veulent tout même s'ils n'en ont pas les moyens aux prix les plus bas. Tout est réuni en France pour qu'une jeune entreprise ne puisse pas réussir ou faire un travail bâclé pour encaisser le plus rapidement possible du fric pour payer les charges directes et indirectes qui n'ont pas de vacances. Autres méfaits bien Français, il faut des formations pour tout avant de commencer ou d'avoir le droit de travailler ce qui n'apporte que de lourdes charges avant de commencer l'année active. Sans oublier l'incitation gouvernementale à pousser les gens à créer des entreprises sans aucune expérience de la vie et du travail à réaliser pour faire baisser le chômage. Et puis il y a le volet culturel ou sociétal d'aujourd'hui qui donne par naissance le savoir universel à tout le monde. Les nouveaux médias ne sont pas étrangers à tout cela alors que dans la vraie vie entrepreneuriale les problèmes sont très différents. Beaucoup de travail et d'humilité passe avant les diplômes et les prétentions et là ce n'est pas gagné.
Répondre à ce sujet
La qualification des jeunes entreprises
Menu
×