Les émissions de CO2 en fonction des solutions de chauffage

par D Laurent il y a 3 mois
Hello le forum !
à l'heure où tout le monde parle d'émission de gaz à effet de serre, un client m'a demandé l'autre jour si son chauffage au gaz naturel polluait plus qu'un chauffage électrique. Je suis resté assez évasif en expliquant que c'était essentiellement le chauffage au fioul qui polluait le plus, mais je n'ai pas su être plus précis que çà…
Quelqu'un aurait-il des infos sur le sujet ?
Merci par avance le forum !
8 réponses à ce sujet
Lancer un nouveau sujet
Publié : il y a 3 mois
Salut Laurent,
Effectivement, c'est surtout le chauffage au fioul qui pollue le plus, de ce côté là, c'est bon ;)
Pour revenir sur la question de ton client, le chauffage au gaz naturel pollue plus qu'un chauffage électrique. Ensuite, tu as les pompes à chaleur et la géothermie qui polluent le moins, sans parler du bois qui est estimé comme étant neutre au niveau des émissions de dioxyde de carbone, et qui donc arrive en numéro 1 des chauffage les moins polluants sur le marché !
En espérant avoir aidé,
Bonne journée
Publié : il y a 3 mois
Ah merci, c'est bien ce qu'il me semblait, mais j'ai hésité… du coup, j'ai su rester vague sans dire de bêtises !
Publié : il y a 3 mois
Bonjour Laurent,
J'ai lu une étude l'autre jour sur l'impact environnemental des chauffages, et je me suis noté les différents rejets de CO2 :
Chauffage au fioul : 300 g CO2 par kWh - Chauffage au propane : 257 g CO2 par kWh - Chauffage au gaz naturel : 229 g CO2 par kWh
Chauffage électrique : 156 g CO2 par kWh - Chauffage par géothermie et pompe à chaleur : 56 g CO2 par kWh
Je l'ai toujours dans mon camion, ça peut toujours servir.
Pour le chauffage au bois, effectivement, il est estimé comme étant neutre au niveau des rejets de Co2. Si la combustion émet des gaz à effet de serre, ils considèrent que, sur sa durée de vie, un arbre absorbe tout autant de CO2 qu'il en rejette en brûlant.
Bien à vous.
Publié : il y a 2 mois
Bonjour,

Vous trouverez toutes vos réponses et plus encore sur la Base Carbone de l'ADEME (détails des calculs compris). Il semble que les chiffres évoqués par René Moreau ne sont pas tout à fait exacts (en particulier pour l'électricité ou l'on est à 147 gCo2/kwh, valeur qui devrait vraisemblablement baisser à 80 très prochainement).
Cordialement
Publié : il y a 2 mois
Bonjour René et Youenn
Merci pour vos apports !
L'ademe , mais bien sûr !! je n'y ai même pas pensé...
Publié : il y a 2 mois
Bonjour à tous,
Vous avez oublié de citer le solaire thermique qui peut s'utiliser pour le chauffage et l'eau chaude. C'est la seule énergie totalement neutre et donc numéro 1. Mais elle est intermittente et donc à combiner avec une autre énergie. Elle permet donc de décarboner significativement son chauffage. Et si on la combine à l'énergie bois, alors c'est un couplage au top !
Publié : il y a 2 mois
en utilisation je suis d'accord concernant le solaire thermique, mais elle n'est, comme les autres pas totalement neutre dans le sens où le cycle de vie des panneaux implique de la production, du transport et du recyclage...
Publié : il y a 2 mois
Bonjour,
En utilisation, in situ et en région parisienne, j'utilise le gaz car sa production est/sera recyclable dans le futur comme vecteur énergétique peu carboné et son infrastructure de transport une fois réalisé a un faible coût. Je réserve l'électricité a un usage plus noble que la production de chaleur : moteurs, éclairage led, informatique qui de fait produisent également de la chaleur. A noter que l'électricité même décarbonée (nucléaire ou solaire) est produite avec un rendement inférieur a 50% (conversion et transport) pour l'une et de ~20% pour l'autre.
Le bois a des coût de transport et de manutention, il n'est pas adapté en ville (pollution de l'air)
malgré son coté recyclable. Utilisable à la campagne ou le gaz n'est pas distribué.
Enfin le solaire thermique est le mieux mais doit être prévu lors d'une construction :
plancher épais (béton avec boucle d'eau de 16 cm) pour stocker la chaleur le jour (PSD de l'ex société Clipsol). le cycle de vie des panneaux est minime. peu polluant et de grande pérennité : matériaux simples cuivre, acier, verre aisément recyclables.
En conclusion, quelque soit la solution de chauffage, le mieux est d'isoler sa maison (par l'extérieur pour garder l'inertie thermique des matériaux à l'intérieur) voire de la sur-isoler (par rapport aux RT xxxx) pour moins consommer.
jpl
Répondre à ce sujet
Les émissions de CO2 en fonction des solutions de chauffage
Menu
×